Avez-vous une question ? Contactez-nous
  • (+237) 694 096 263 info@ipreva.org
  • Yaoundé, Cameroun
Tous les fichiers

La prévention de la radicalisation et l'éducation à la citoyenneté

L’éducation à la citoyenneté comprise dans son acception plus large (formelle et informelle) est un important vecteur en faveur de la prévention de la radicalisation pouvant conduire à la violence. L’évolution vertigineuse de l’extrémisme violent en Afrique et dans le monde aujourd’hui interpelle tous les acteurs internes et internationaux pour des réponses novatrices et inclusives. L’éducation aux droits de l’homme, au vivre-ensemble, au renforcement de l’empathie, à l’esprit critique, au dialogue interreligieux etc. reste une urgence de nous jours.


  • Publié le :26 janvier 2020
  • 7X

Le processus de radicalisation en milieu jeune: approches psychosociaux

Les études sur la radicalisation abordent de manière générale : les effets de lutte contre la radicalisation sur les populations, notamment musulmanes ; les facteurs ; les lieux ; les contextes ; les types de lutte (judiciaire, administrative et préventive) ; les logiques de lutte (sociales, sécuritaires) ; les mesures de lutte et les trajectoires de la radicalisation. Ainsi, en se focalisant sur ces dernières en milieu jeune, l’on cherche à comprendre quel est son contexte d’émergence ? Quelles sont les conséquences des actes posés par les radicaux djihadistes dans le monde, et précisément dans la zone du Lac Tchad ? Et comment saisir le processus qui mène à ces actes de violence extrême ? Pour répondre à ces questions, cette présentation aborde d’abord, le but et les objectifs des radicaux djihadistes (I), ensuite les effets des attentats djihadistes sur les populations (II), et enfin les modèles théoriques qui expliquent les chemins de la radicalisation (III).

  • Publié le :26 janvier 2020
  • 3X

Rapport semestriel d'activités

Mars-août 2019


  • Publié le :02 octobre 2019
  • 9X

IPREVA in a word

  • Publié le :24 juillet 2019
  • 8X

La biométrie, un moyen de prévention de l'extrémisme violent en contexte camerounais

  Le Cameroun traverse une phase d’incertitude qui se caractérise par l’accélération de la mobilité des individus, la progression de la « société de l’information » et l’avènement du monde virtuel. Face à cela, le pays connait trois crises qui se succèdent et se juxtaposent les unes aux autres : la crise de Boko Haram dans la région de l’Extrême Nord ; la crise des réfugiés de la République Centrafricaine et le banditisme au Nord, dans l’Adamaoua et à l’Est et la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest avec des revendications séparatistes. Ces phénomènes ont de graves incidences tant sur le domaine vital de l’Etat que sur la sécurité des populations et leurs biens. Devant cet état de chose, la biométrie se représente depuis 2016 comme une solution adéquate pour la protection, le contrôle et la régulation de la nationalité face aux nouvelles menaces.

Aristide Donald Bilounga


  • Publié le :24 juillet 2019
  • 8X